Trois plantes de la dune mobile

Sur la dune mobile, les plantes doivent résister à beaucoup d'agressions naturelles :

- le vent chargé d'embruns et de sable qui fouette les plantes;

- l'enfouissement ou le déracinement;

- la pauvreté du sol;

- la sécheresse.

Le Chiendent des sables, l'Oyat et le Liseron soldanelle sont bien adaptés à cette vie difficile ; on trouve le Chiendent au bas des dunes et l'Oyat , en haut.

Le Chiendent

C'est une herbe vivace, en touffe de 25 à 50 cm. Il possède des feuilles fines de 6 mm. Les fleurs sont réunies sur un épi vert gris.

Ses feuilles piègent le sable apporté par le vent. Le sable finit par s'accumuler en une dune, stabilisée par ses racines. C'est lui qui est au contact de la mer. Son rôle est très important.

 

le rhizome du chiendent Le Chiendent doit résister à la variation du niveau du sol. Il est à la zone de combat entre la mer et la dune. Il va être successivement déterré puis enfoui par le sable. Il a un rhizome qui est une tige qui se développe à l'horizontale sous le sol. Le rhizome va lui permettre de résister à l'enfouissement. Il peut avoir plusieurs mètres de longueur. Le Chiendent peut ainsi résister au déracinement. Les tiges aériennes sont vertes. Cette couleur est due à la présence de chlorophylle qui permet à la plante d'utiliser l'énergie du soleil pour fabriquer sa nourriture. Par contre, sous la terre le soleil ne peut pas former de chlorophylle: les rhizomes sont blancs.